21 janv. 2012

Esprit d'un Moment plus serein

Les Chambres d'Hôtes, c'est aussi apprendre des autres (des Hôtes), c'est échanger, partager du temps, des idées, des expériences et donc s'enrichir de l'essentiel.

J'ai découvert les 4 Accords Toltèques de Don Miguel Ruiz il y a plus d'un an et j'ai souhaité le relire la dernière page à peine achevée. Ce qui n'est pas dans mes habitudes, du tout. 

Pour m'imprégner de ces vérités qui allègent la vie lorsqu'on parvient à les appliquer quotidiennement et pour enseigner ces paroles très simples à mes enfants, je me suis confectionné un pense bête qui m'accompagne sur mon bureau. (C'est bien connu, les idées positives se laissent trop vite remplacer par le stress et autre capteur de bien être)

Je vous en livre quelques lignes:


Ne pas en faire une affaire personnelle !
Ce que les autres pensent ou disent, c'est leur façon de voir les choses, pas la notre. Souvent leurs mots dépendent de leur humeur, et non de la notre. En faire une affaire personnelle signifie que l'on est d'accord avec ces mots (ex: tu es vraiment stupide)

Bannir les suppositions !

Lorsqu'on ne sait pas, n'imaginons pas, cherchons à savoir, posons des questions. Il n'y a rien de pire que d'imaginer le pourquoi, que d'imaginer une suite à un événement, que de faire une supposition pour expliquer une attitude



Si cette démarche vous intéresse, dites-le moi, je continuerai avec grand plaisir.

4 commentaires:

  1. Lorsque l'on songe que certains chanteurs peuvent bâtir une carrière sur deux accords, imaginez ce que vous pouvez faire de votre vie avec quatre.

    PS. Si vous êtes chanteur et lisez ces lignes, ne les prenez pas pour vous.

    RépondreSupprimer
  2. merci de présenter ces publications "l'importance du temps présent" , j'en avais entendu parler il y a quelque temps !
    quant aux 4 accords toltèques, cela m'attire également,
    de la lecture en perspective...!
    Après vous !

    RépondreSupprimer
  3. Ces livres sont devenus mes livres de chevet pour m'en imprégner au mieux. Avec Pascal, dès que l'on sent une tension monter envers quelqu'un, un sentiment d'agressivité ressenti, on se susurre "n'en fait pas une affaire personnelle … son agacement n'est pas dirigé contre toi … "
    Bonne lecture

    RépondreSupprimer

Je vous remercie de participer à la vie du blog Esprit d'un Moment.

Attention !
n'oubliez pas de recopier les lettres tordues du Captcha qui vous sont demandées lorsque vous cliquez sur "publié" sous votre message.
(on ne les voit pas bien !)